Lyon Renaissance, Arts et humanisme

Faisant mes études à Lyon et étant passionnée d’histoire, et plus particulièrement de l’époque de la Renaissance, je ne pouvais pas me permettre de louper la toute dernière exposition du Musée des Beaux-Arts de Lyon : Lyon Renaissance, Arts et humanisme. Elle se termine le 25 janvier ; je m’y suis donc précipitée, une fois la période de partiels terminée. Et j’y ai emmené ma grand-mère (et oui, j’ai de qui tenir en termes de curiosité historique et patrimoniale !).

MBA

MBA 2

Quand nous sommes arrivées (à peu près vers 10h30), il y avait déjà un peu de monde, mais rien de trop, trop étouffant. Des électrons libres, des élèves en sortie scolaire, et un groupe d’adultes qui suivait une visite guidée. C’est une formule très pratique, mais que je trouve peu agréable – parce qu’on ne peut pas prendre son temps pour regarder les œuvres exposées et ce, de près. Et puis, pour cette fois-ci, je connaissais assez bien le sujet (puisque je l’ai étudié en cours), donc c’aurait été redondant pour pas mal d’informations ; j’ai pu expliquer certaines choses à ma grand-mère, et les cartels sont toujours là au cas où. Mais sachez qu’un audioguide gratuit est aussi disponible 😉

Billets d'entrée

Carte de Lyon

Nous avons ainsi opté pour une visite libre dont le prix m’a un peu étonnée : le plein tarif est à 9€, tandis que le tarif réduit (pour les moins de 26 ans) est de 6€ et les moins de 18 ans ont droit à une entrée gratuite. C’est que… je n’avais pas prévu de payer l’entrée de l’exposition temporaire ; j’ai l’habitude d’aller voir les collections permanentes gratuitement. Cela dit, j’ai découvert, par la même occasion, que ces dernières sont désormais payantes pour les moins de 26 ans… Bref, une fois nos manteaux et écharpes déposés au vestiaire (très bon point, parce qu’à l’intérieur, il fait vraiment bon, et même chaud parfois), nous avons pu commencer la visite.

Tables claudiennes

Oiseaux

Nous avons mis environ 2 heures pour faire le tour de toutes les œuvres exposées. Si ma grand-mère a trouvé la visite un peu courte à son goût, ce n’est pas mon cas : je pense que, plus long, j’aurais fini par décrocher à la fin, saturée d’images et d’informations. Le dosage me semble parfait tel qu’il est, et l’exposition reste riche. Elle couvre beaucoup de champs différents. Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, les œuvres (environ 300 au total) ne proviennent pas toutes de Lyon même – certaines ont même été prêtées par des institutions étrangères.

Horloge astronomique

Majolique

Parcourant le florissant XVIème siècle lyonnais, la visite s’ouvre sur une présentation globale de la ville et de son histoire renaissante, entre foires et guerres de religion. Puis on découvre plus en détails l’univers culturel lyonnais de l’époque : livres anciens, objets orfévrés, études sur le passé antique de Lyon, meubles, vitraux, gravures, majoliques, modèles architecturaux, etc. Une salle, en particulier, présente une belle collection de portraits de la main de Jean Perréal et de Corneille de Lyon, dont le tout dernier portrait acquis par le musée. Mais je crois que mes œuvres préférées restent les instruments de mesure astronomique, ainsi que les objets en émail peint de Limoges.

Coupe

Plat

En bref, un bon nombre de domaines culturels sont abordés (par contre, je ne me souviens de rien qui traite de la musique, par exemple), tout en insistant sur l’importance du centre qu’est alors la ville de Lyon (influences italiennes et nordiques, et diffusion de modèles lyonnais dans toute l’Europe).

J’ai vraiment apprécié cette exposition. D’ailleurs, je pense que je me procurerai le catalogue d’exposition un jour, mais pas maintenant (42€ le bouquin, hein). En tous cas, je vous la recommande (même s’il ne reste plus qu’une semaine pour la découvrir), et en particulier aux Lyonnais. Tout simplement, parce que cela éclaire des lieux qui vous sont familiers, votre ville, d’une lumière toute différente ; c’est tout à fait avec ce genre d’exposition qu’on se rend compte qu’on ne la connaît pas vraiment, et qu’on en apprend, justement, sur elle.

MBA 4

Pour celles et ceux qui compteraient profiter de cette dernière semaine pour aller y faire un petit tour, sachez que le musée est fermé seulement le mardi (donc aujourd’hui). Et il est ouvert de 10h à 18h, et de 10h30 à 18h le vendredi.

Pour celles et ceux qui y sont déjà allées, dites-moi ce que vous en avez pensé ; ça m’intéresse 🙂

.

NB : Je n’ai pas mis de copyright comme sur mes clichés de la catégorie Photographie, mais je tiens à rappeler que toutes les photos m’appartiennent et que je n’en autorise aucune utilisation par autrui. Et voici les droits pour les objets exposés :

Copyright

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire