Jour 29 | Pause italienne, et défi dans le défi

Il y a peu, je vous annonçais commencer un tout nouveau challenge de développement personnel, concentré autour de mes projets d’écriture. Je voulais donc vous faire aujourd’hui un petit retour le début de ma troisième saison du Défi des 100 jours. Petit rappel de mes objectifs : – avancer mon roman – travailler sur mon mémoire – faire vivre le blog – corriger des fictions – lire davantage . Un démarrage vite ralenti Hyper motivée, je me suis lancée dans ce projet sur un coup

Chronique de films #1 | Des larmes et de la passion

Une de mes résolutions de 2017 était de me confronter davantage à la culture actuelle, et donc de voir plus de films, plus souvent. Je vous présente aujourd’hui 5 films que j’ai vus au cinéma en début d’année. . Quelques minutes après minuit Film anglophone, de Juan Antonio Bayona • Fantastique, drame • 1h49 • Sorti le 4 janv 2017 Je suis allée voir ce film sans savoir de quoi il parlait : je n’avais ni lu le livre dont il est tiré, ni lu de synopsis

Nouvelle saison du Défi des 100 jours

La première fois que je me suis lancée dans ce défi, j’avais 16 ans ; je venais de passer le bac et j’avais l’impression que le monde s’ouvrait à moi. Six ans plus tard, je débute ma troisième expérience de ce challenge de développement personnel (enfin, c’est techniquement mon 4ème essai, mais bref..). . Pourquoi ce défi ? En postant cette lettre ouverte, j’ai décidé, dans l’instant, de me relancer dans cette aventure – le Cahier d’exercices du Défi des 100 jours (la toute première version,

À toi qui m’as violée, aussi

_______________ 31 mai 2017 _______________ Ce n’est pas avec une grande joie que je t’écris ceci. En fait, j’ai l’impression d’avoir un magma infâme qui bouillonne dans mon estomac et dans ma gorge ; et j’ai juste besoin de le vomir, pour éviter de sombrer avec. J’aurai mis du temps à l’admettre… À le réaliser d’abord, puis à l’admettre. Je pense que c’était plus facile pour moi de me dire que l’étranger, vieux et répugnant, m’avait violée. Plus difficile de prendre conscience que l’une des