Jour 78 | La plume qui démange, qui gratte

Nous y voilà déjà. Les trois quarts de mon défi des 100 jours se sont écoulés et il est temps pour moi de faire le bilan de ces deux dernières semaines. Pour rappel, mes objectifs sont : avancer mon roman travailler sur mon mémoire faire vivre le blog corriger des fictions lire davantage Quand les choses sont au point mort – La correction (je n’ai plus de nouvelles de l’autrice…), mon mémoire (mais j’ai fait ma demande de réinscription pour l’année prochaine !) et le blog

Jour 52 | Rencontre imprévue, réorganisation et grand ménage

Me voilà à la moitié de mon défi des 100 jours. Déjà. Et pourtant, il s’en est passé des choses depuis la dernière fois, en à peine plus de 20 jours. Laissez-moi vous raconter tout cela.. Mais d’abord, un petit rappel de mes objectifs : avancer mon roman travailler sur mon mémoire faire vivre le blog corriger des fictions lire davantage Ouvre ton bouquin ! On va donc commencer par ce livre dans lequel je patauge depuis plus d’un mois maintenant. Je pense sincèrement ne

Jour 29 | Pause italienne, et défi dans le défi

Il y a peu, je vous annonçais commencer un tout nouveau challenge de développement personnel, concentré autour de mes projets d’écriture. Je voulais donc vous faire aujourd’hui un petit retour le début de ma troisième saison du Défi des 100 jours. Petit rappel de mes objectifs : – avancer mon roman – travailler sur mon mémoire – faire vivre le blog – corriger des fictions – lire davantage . Un démarrage vite ralenti Hyper motivée, je me suis lancée dans ce projet sur un coup

Nouvelle saison du Défi des 100 jours

La première fois que je me suis lancée dans ce défi, j’avais 16 ans ; je venais de passer le bac et j’avais l’impression que le monde s’ouvrait à moi. Six ans plus tard, je débute ma troisième expérience de ce challenge de développement personnel (enfin, c’est techniquement mon 4ème essai, mais bref..). . Pourquoi ce défi ? En postant cette lettre ouverte, j’ai décidé, dans l’instant, de me relancer dans cette aventure – le Cahier d’exercices du Défi des 100 jours (la toute première version,

L’EMDR, une thérapie brève et « muette »

Coucou, toi ! Il faut en parler. Très facile à dire, mais pas toujours à faire. Certes, c’est important de s’exprimer, de mettre des mots sur les choses, de faire sortir toutes ces pensées qui te bouffent de l’intérieur. Pour aller mieux. Mais le dire… à qui ? Quand ? Et comment ? Et puis, non, non… Non, tu ne veux pas en parler, ou tu ne peux pas en parler. Peut-être que c’est la peur qui te serre l’estomac, ou alors les mots restent

Remise en forme #5 | Prendre soin de soi

Je ne suppose que vous l’avez remarqué, mais il n’y a pas eu d’article « Remise en forme » mercredi dernier. Je n’étais pas réellement en mesure d’en faire, ni de tenir mon programme de la semaine plus de deux jours. Pas le temps ni l’énergie. D’autant plus que j’ai suivi un mode de vie très peu sain, aussi bien au niveau de mon sommeil que de mon alimentation, trop réduits. Aujourd’hui, bien qu’ayant un peu de retard, je fais tout de même un bilan, histoire de

Remise en forme #4 | Let’s squat !

J’ai l’impression que les semaines passent de plus en plus vite. La semaine #4 est déjà terminée, et je pense que c’est la plus concluante depuis le début. L’idée était de ne plus prendre que les escaliers afin de me bouger légèrement plus ; jeudi dernier, l’ascenseur de ma résidence est tombé en panne. Une coïncidence qui m’a bien arrangée, étant donné que je n’ai pas pu être tentée de faire ma fainéante et de le prendre en douce. Et surtout, j’ai pu toucher à

Remise en forme #3 | Oups ! J’ai craqué…

C’est l’heure du bilan de la semaine #3 ! Pour faire une petite piqûre de rappel, j’ai prolongé l’objectif de la dernière fois, c’est-à-dire de ne pas rajouter de sel dans mes plats, à cette nouvelle semaine.  Et, comme vous avez pu le voir dans le titre… je n’ai pas réussi. En cette période d’examens approchant, je suis sous un état de pression tel que je n’ai tout simplement pas eu la force de volonté de m’astreindre à quelque régime que ce soit. Et honnêtement, le