Le Goût des Merveilles

Eh oui ! Je reviens, encore une fois, vous parler d’un film (promis, la prochaine fois, on parlera d’autres choses ! ^^) mais, comme je vous l’avais dit dans mon article sur les 10 films qui m’ont marquée, j’avais vraiment envie de voir Le Goût des Merveilles. Et voici le verdict !

Encore un avis de passage…

Comme tous les lundis, je suis allée en cours. J’ai suivi comme j’ai pu. J’ai la tête ailleurs en ce moment, dans le partiel de demain matin. Puis je suis rentrée et, assez machinalement, j’ai jeté un rapide coup d’œil dans ma boîte aux lettres. Ça fait quelques semaines qu’elle ne me fait plus aussi peur. Tout ce qu’on peut y trouver, ce sont des publicités ou des factures. Rien de bien méchant, rien qui ne sorte de l’ordinaire. Mais aujourd’hui, caché sous un fascicule

Silence radio.

Pas de nouvelles. Depuis longtemps. Enfin, depuis un mois et demi. Mais j’ai l’impression que ça fait des années. Je l’ai lu le 21 septembre, ce dernier courrier. C’était le « réquisitoire définitif de renvoi devant la cour d’assises ». Un nom long, pompeux, qui marque la fin de l’instruction et de l’arrivée régulière de recommandés dans ma boîte aux lettres – et aussi de cette paranoïa de la dite boîte aux lettres que je vérifiais au moins 3 fois par jour, même la nuit. En gros,